Back to Top

PORTRAIT / Virginie – The Cheerletter

Si vous suivez Maison Poesia, vous connaissez déjà certainement Virginie. C’est elle qui, sur le mur de ma caisse, a « réveillé la magie » avec à son lettrage, et qui a réalisé la 1ère carte à collectionner Maison Poesia.

Graphiste, elle a fait du lettering (l’art de dessiner des lettres) son métier, et depuis 3 ans, elle parcoure la France pour habiller vitrines, murs et autres supports de ses sublimes créations.

Rencontre avec Virginie

  • Qui es-tu ? Racontes-nous en quelques mots (ou plus) ton parcours

Je m’appelle Virginie, j’ai 35 ans et j’ai grandi dans le sud de la France. Après des études en communication visuelle je me suis installée à Lyon pour commencer ma carrière professionnelle en tant que graphiste en agence de com’.

  • Comment est né The Cheerletter ? Est-ce une envie profonde ou le fruit du hasard et des rencontres ?

Après un licenciement économique j’ai pris conscience de l’état du marché du travail car ça faisait plus de 6 ans que j’étais en agence. J’ai enchainé les entretiens d’embauche et je les ai raté les uns après les autres! La faute à un grand manque de confiance en moi en partie. J’ai finalement décidé de tenter ma chance en tant que freelance, c’était un rêve que j’avais enfoui très loin depuis longtemps car je ne pensais pas être capable de gérer tout ce que comporte la vie d’indépendant! Je suis freelance depuis début 2017 et ce fut la meilleure idée de ma vie! Je suis spécialisée en lettrages à la main et je fais des identités visuelles pour des marques. J’ai gardé la partie du métier de graphiste qui me plaisait le plus et j’y ai rajouté le lettrage qui me permet de m’éloigner de mon ordinateur et d’aller travailler chez mes clients pour peindre sur leurs murs ou vitrines de boutiques.

  • Comment as-tu choisi ton nom et qu’est-ce que représente-t-il pour toi ?

Je suis partie deux mois aux Etats-Unis en 2015, c’était l’époque où je commençais à m’intéresser au lettrage, j’avais d’ailleurs fait un atelier à Portland pendant mon séjour. The Cheerletter est un jeu de mots avec cheerleader bien sûr, ça me rappelle les bons souvenirs de ce voyage, et l’époque où je rêvais d’être freelance, mais que je pensais que c’était impossible!

  • Qu’est-ce que tu souhaites transmettre avec The Cheerletter ?

À travers mon parcours j’espère inspirer d’autres personnes qui n’oseraient pas se lancer par peur de l’échec, car en me mettant à mon compte je n’avais vraiment aucun réseau pro, je suis partie de zéro. Comme quoi c’est faisable! (Virginie est d’ailleurs à l’origine de LadyBoss, un réseau de femmes freelance et entrepreneuses sur Lyon)

Et par mes créations j’aime amener du beau dans la ville, donner envie aux gens de rentrer dans une boutique grâce à la vitrine, ou prendre en photo un lettrage que j’aurais fait car la phrase leur parle. Des fois je vois des gens qui regardent mes vitrines dans la rue, je ne peux pas nier que ça fait toujours quelque chose!

  • Parlons création et inspiration… Comment abordes-tu tes nouveaux projets ? Qu’est-ce qui t’inspires ?  

Chaque projet est très différent, pour une vitrine par exemple on débrief avec le client sur ce qu’il aimerait mettre en avant comme texte et/ou illustrations, après je crée un visuel qui correspond à l’univers qu’on aura défini en amont. Je vais m’inspirer du lieu, de ce que je peux voir dans les magazines, ou quand je voyage.

  • D’ailleurs, la création, c’est quoi pour toi ?

La création, dans mon travail, c’est d’arriver à retranscrire les besoins et envies de mes clients de manière graphique et artistique. C’est créer un visuel dans lequel ils se reconnaissent et qu’ils vont s’approprier par la suite. Ma plus grande satisfaction ce sont les remerciements et les sourires des clients contents! 

  • Je considère les créateurs, artistes, artisans… comme des enchanteurs. Grâce à votre travail, et à toute la passion que vous y mettez, vous avez ce pouvoir de mettre du beau et de la magie dans nos vie . Toi, qu’est-ce qui enchantes tes journées ? 

Ce qui rend mes journées plus belles, c’est d’être entourée de personnes qui me poussent à être meilleure tous les jours, avec qui on rigole tout le temps sans oublier de travailler! 

  • En parlant de journées, à quoi ressemble tes journées ? J’imagine qu’elles ne sont jamais identiques !

Effectivement elles ne se ressemblent jamais, je suis soit au bureau quand je travaille sur mon ordi ou ipad, sinon en rendez-vous client ou sur un projet de mur ou de vitrine!  Il n’y a pas de routine et c’est bien pour ça que je ne changerais mon travail pour rien au monde!

  • Pour finir, en un mot :

Une couleur : LE VERT
Une matière : LE BOIS
Un objet : MON IPAD!
Une fleur : LA PIVOINE
Une saison : LE PRINTEMPS
Un plat : LA SALADE DE POULPE DE MA MÈRE
Un livre ou un film : LES DÉLICES DE TOKYO
Le meilleur moment de la journée : LE GOUTER 🙂 
Un mantra : FAILURE IS SUCCESS IN PROGRESS

Pour suivre Virginie, c’est par ici :

http://www.thecheerletter.com/

https://www.instagram.com/thecheerletter/

https://www.facebook.com/thecheerletter1/

Et si vous souhaitez vous initier au lettering, Virginie animera un atelier d’initiation au brush lettering le samedi 10 octobre à la boutique.
Plus d’infos par ici